mis à jour le 06 10 2018
accueil

Sommaire :....
Mise en œuvre de l’économie circulaire, les leçons d’une étude internationale
COMPENSATION ECOLOGIQUE
SANTE DES ABEILLES : Pourquoi les abeilles disparaissent ?
Biomimetisme et Economie de la Connaissance par Idriss Aberkane
Emplois et économie circulaire : “Il faut un accompagnement social bienveillant !” : le point de vue du CESE
QUELLE ORGANISATION DU RESEAU ELECTRIQUE POUR DEMAIN ?
URBANISME COMMERCIAL - COMMENT RECONCILIER COMMERCE ET VILLE DURABLE ?
PRODUIRE PLUS AVEC MOINS DE MATIERE : POURQUOI ?
Conversation avec Etienne Espagne :"Climatiser la finance pour financer le climat "
A QUOI RESSEMBLERA LA VILLE DE DEMAIN ?
La revitalisation biologique des sols
=> pour aller plus loin consulter les articles précédents

Mise en œuvre de l’économie circulaire, les leçons d’une étude internationale

Depuis le 1er août 2018, l’humanité est entrée en situation de dette écologique. Chaque année, le « jour du dépassement », marquant la date théorique à laquelle les ressources naturelles de la planète produites annuellement sont consommées, survient de plus en plus tôt. Parmi les solutions plébiscitées pour réduire notre empreinte écologique, l’économie circulaire fait des émules...... ...En savoir plus !

COMPENSATION ECOLOGIQUE

....restauration ou permis de détruire ?

La doctrine "éviter, réduire, compenser" dite « ERC », véritable protocole de maîtrise des inconvénients environnementaux, est consacrée par la loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages : faute de pouvoir éviter et réduire de manière suffisante des impacts négatifs, les porteurs de projet devront mettre en œuvre des mesures de compensation de telle sorte qu’il n’y ait pas de perte nette de biodiversité mais, au contraire, dans l’idéal, une amélioration de cette biodiversité ..... ...En savoir plus !

SANTE DES ABEILLES : Pourquoi les abeilles disparaissent ?

Le journal du CNRS du 28.09.2016: Laure Cailloce fait le point

Ces vingt dernières années, les populations d’abeilles ont subi des pertes spectaculaires, jamais observées auparavant. L’agriculture intensive et l’utilisation massive de pesticides figurent au premier rang des coupables présumés. Mais certaines pratiques des apiculteurs seraient également en cause...... ...En savoir plus !

Biomimetisme et Economie de la Connaissance par Idriss Aberkane

« Le biomimétisme consiste à observer les inventions de la nature et à copier les modèles vivants les plus ingénieux. » Janine M. Benyus
Nul besoin de chercher bien loin pour trouver des solutions innovantes : c’est bien dans notre environnement que se trouvent les clés ! Inspirés par les animaux qui peuplent notre monde, les scientifiques adeptes du biomimétisme tentent un peu plus chaque jour de révolutionner notre manière de se déplacer. Mouettes, mouches, lézard « Jésus-Christ », punaises d’eau, poissons… Tous ces animaux ont mis des milliards d’années à perfectionner leur système de déplacement. Ils constituent ainsi un vivier inextinguible d’applications possibles pour l’industrie et, surtout, une voie royale vers un mode de vie durable..... ...En savoir plus !

Emplois et économie circulaire : “Il faut un accompagnement social bienveillant !” : le point de vue du CESE


Un échange organisé dans le cadre des émissions d’Acteurs publics TV sur “L’économie circulaire, un réservoir d’emplois verts”, réalisées le 2 juin 2017 au CESE (conseil économique social environnemental) à l’initiative d’Éco-Emballages et en partenariat avec Écofolio et Confrontations Europe.... ...En savoir plus !

QUELLE ORGANISATION DU RESEAU ELECTRIQUE POUR DEMAIN ?

Dans le cadre de sa réflexion 2017/2027 sur les enjeux des années à venir, France Stratégie envisage dans sa note d'analyse "Energie centralisée ou décentralisée" de janvier 2017, l'organisation future du réseau électrique. Avec la transition énergétique, la baisse des coûts de production des énergies renouvelables, et l’appétence pour une maîtrise locale de la production d’énergie, quel sera demain l'option la plus pertinente : un réseau centralisé, décentralisé, ou mixte ?
Il ressort de l'étude que c'est la question du stockage, de sa robutesse et de son coût qui sera structurante pour les investissements futurs français..... ==> En savoir +

URBANISME COMMERCIAL - COMMENT RECONCILIER COMMERCE ET VILLE DURABLE ?

Un nouveau rapport du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEED) sur le thème du commerce et de la ville durable a été remis à Emmanuelle Cosse le 9 mars 2017. Dans la continuité d'un précédent travail sur la revitalisation commerciale des centres-ville, ce nouveau document propose de refonder les principes de l'urbanisme commercial en évitant la consommation de nouveaux espaces agricoles et naturels, en renforçant les dispositifs de régulation et de planification existants et en engageant une politique ambitieuse de rénovation des périphéries urbaines. Dans la foulée, la ministre du Logement et de l'Habitat durable a annoncé quelques mesures dont la création d'observatoires régionaux et le lancement "avant l'été" d'appels à projets auprès des collectivités pour la réhabilitation de zones commerciales.... ==> En savoir +





PRODUIRE PLUS AVEC MOINS DE MATIERE : POURQUOI ?

Pour faire face aux enjeux économiques et environnementaux associés à la croissance de la consommation des matières premières au niveau mondial, se multiplient les initiatives politiques visant à maîtriser la demande de ces ressources naturelles.Indispensables au développement économique et au bien-être, l’extraction et l’utilisation des matières premières sont également à l’origine d’impacts environnementaux importants : émissions de gaz à effet de serre et autres polluants dans l’air, l’eau et les sols, atteintes à la biodiversité, production de déchets. L’accélération de la demande mondiale des deux dernières décennies, en lien avec la croissance démographique, le développement économique des pays émergents et le maintien d’un haut niveau de consommation dans les pays riches pourraient, en l’absence de politiques ambitieuses, non seulement compromettre l’atteinte des objectifs climatiques internationaux mais aussi augmenter la vulnérabilité des économies




==> En Savoir +

Conversation avec Etienne Espagne :"Climatiser la finance pour financer le climat " !

En France, les besoins d’investissements dans la seule rénovation thermique des bâtiments dépasseraient les 10 milliards d’euros par an à l’horizon de plusieurs décennies, si l’on s’en tient à l’objectif annuel fixé par le gouvernement depuis 2013 de 500 000 rénovations. Quant aux besoins de financement d’infrastructures de réseaux énergétiques en Europe, ils s’élèvent, d’après la Commission européenne, à près de 200 milliards d’euros d’ici à 2020 et les besoins d’investissements en infrastructures de transports transeuropéens à 1 500 milliards d’euros d’ici à 2030. L’ampleur de ces besoins fait immédiatement réaliser le rôle que le secteur financier a à jouer : il doit porter la transition écologique et pour cela se transformer en profondeur. C’est là le sens de la finance-climat.


==> En Savoir +

A QUOI RESSEMBLERA LA VILLE DE DEMAIN ?
cf The Conversation sept 2016

Depuis les années 1980, le libéralisme économique a mis la mondialisation/métropolisation sur orbite. Un archipel mégapolitain mondial, selon l’expression d’Olivier Dollfus, s’est rapidement constitué. Initialement dominé par New York, Londres, Paris et Tokyo, cet archipel agrège désormais plusieurs centaines de villes, dont beaucoup sont apparues en Asie à la vitesse de l’éclair. Leurs valeurs et leur mode de fonctionnement sont communs. Les métropoles prospèrent avec un minimum d’État ; à la limite, la situation idéale est celle de la cité-État, comme c’est le cas pour Singapour, régulièrement classée comme étant la meilleure ville au monde pour les affaires..... =>.En savoir plus !

La revitalisation biologique des sols

Par Claude bourguignon - fondateur avec Lydia Bourguignon du LAMS (Laboratoire Analyses Microbiologiques Sols) =>.En savoir plus !

La révolution des sols vivants

Témoignages d'agriculteurs

L’agroforesterie, ou l’art de mettre des arbres dans les champs

Une piste incontournable du sud mais une piste prometteuse face au changement climatique